La maîtrise de la micro-sismicité   
 

La maîtrise de la micro-sismicité

A Soultz, comme sur tous les sites de géothermie profonde, l'eau circule à travers un réseau de failles et se réchauffe au contact du granite. Pour tester les possibilités de circulation, et pour les améliorer, il est nécessaire de réaliser des opérations de stimulation des fractures, par l'injection de masses d'eau sous pression. Ce type d'opération déclenche ce que l'on appelle de la sismicité induite  pour chaque stimulation hydraulique, selon son intensité, plusieurs milliers de micro-séismes peuvent être observés.

Le phénomène de sismicité induite, bien que connu, n'est pas encore complètement compris physiquement par les scientifiques  c'est à l'heure actuelle, le principal thème de recherche lié à la géothermie profonde. Si ce phénomène est mieux compris dans le futur, on peut espérer trouver des voies pour réduire l'impact micro-sismique des projets géothermiques et ainsi gagner une meilleure acceptation de ces projets.

Durant la phase de stimulation, l'activité micro-sismique peut être ressentie.
Durant les quelques jours que dure la stimulation, les micro-séismes sont de très faible énergie et cette énergie s'atténue lors de la propagation des ondes sismologiques dans le sous-sol, si bien qu'en surface, ils ne sont pas ressentis. Leur magnitude s'échelonne d'environ -2 (seuil de détection minimal pour les capteurs) à 1.8 (seuil au-delà duquel les micro-séismes commencent à se ressentir en surface). Néanmoins, lorsque l'on est en présence de failles dont les dimensions sont suffisamment grandes, quelques microséismes de plus forte magnitude (> 1.8) peuvent se produire et, sous certaines conditions, être ressentis en surface.

Durant l'exploitation, aucun séisme n'est ressenti.
On observe que le niveau d'activité micro-sismique durant les tests de circulation hydraulique n'est en rien comparable à ce qui est observé pendant la phase de stimulation. Dans les conditions les plus proches de l'exploitation, c'est-à-dire avec les pompes de production en action, l'activité micro-sismique est même très faible et aucun séisme n'a été ressenti. Il faut pour cela veiller à ce que la pression dans le puits d'injection reste en dessous de son seuil de tolérance.

Consultez le dossier scientifique complet sur la micro-sismicité à Soultz

En 2003, les habitants du village de Soultz-sous-Forêts ont ressenti un épisode sismique, qui n'a pas eu de conséquences matérielles. Suite à cet incident, le contrôle de la micro-sismicité sur le site pilote a été une préoccupation constante des équipes : en effet, l'acceptabilité des projets est essentielle pour le développement de cette énergie renouvelable.

Et depuis, grâce à une plus grande prudence et à une meilleure compréhension du phénomène, plus aucun trouble n'a été signalé à Soultz-sous-Forêt.

Le Réseau National de Surveillance Sismique (Renass) permet à chacun de suivre l'activité sismique au jour le jour. Il a participé aux études sur la sismicité menées par l'équipe Géothermie Soultz et l'EOST.

"Nuages microcosmiques" enregistrés lors des différentes stimulations hydrauliques effectuées à Soultz-sous-Forêts